Un poème sur PoésiesChoisies.net

 SOMMAIRE 

 


Boue. chaque pas, on sextrait. On marche un temps jusqu tomber l, dans ce qui pouse et moule juste le corps. Entre terre et tte la limite sefface, on dort. Et de nouveau, le lendemain, on part.

On va, tente daller. Difficile de trancher : on se dplace dans le mme. On a boug, cest sr, dans le mme. Aprs des jours, on se dit : autant rester l.

Pays sans traces. La boue prend lempreinte mais assez vite lefface : tout redevient gal. Une terre sans relief, avec parfois des changements de couleur, lents, si peu sensibles quils ne permettent pas de repres. Les transitions sont longues : parvenu une zone de couleur franche, on ne voit plus quelle. Loeil a vir, pris cette couleur, ne se souvient plus.

[ Antoine Emaz, Boue, XII ]

Sommaire | Orientation | Qui Choisit | Informations | Bulletins |