Un poème sur PoésiesChoisies.net

 SOMMAIRE 

LE MUR QUI SE BTIT LUI-MME


clairs dissips, nues excessives,
puis, en bas, la terre abasourdie
par le vent. Mais lendroit
le plus rceptif
se dresse le mur qui se btit
lui-mme, et cela de telle faon
quil ne pouvait autrement.
Il nesquive pas les soupons
quil scroulera le temps venu,
vers lomission inattendue,
de mme dailleurs
quil ne soppose point rester l
jusqu la lassitude... Mais
que de portes secrtes
pour les tres au destin en retraite !

[ Vladimir Holan, LAbme de labme ]

Sommaire | Orientation | Qui Choisit | Informations | Bulletins |